AD VITAM ÆTERNAM, AD VITAM IN FINE

14 Mai

102

La Vie, notre mensonge…
Murmuré en nous-même,
Susurré, usurier,
Un mirage qu’on cherry,
À l’image du temps qui passe,
Se délite et puis s’efface,
Qui échoit, nous échoue,
Nous déçoit, nous en joue.
(•◡•)
On y croît
Sans autre choix
D’y croire,
Sans autre joie
N’y voit
D’autre voie
Qu’y choir
En autre Roy.
On ardoise nos monuments,
Patoise notre firmament,
Rudoise nos atermoiements,
Pavoise nos rudiments.
Et rien n’y fait.
Son parachèvement,
pantois, nous fige sans voix.
(•✖•)
Vie, in fine,
Quid de ta finalité,
Ad vitam æternam ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :