POISON DEVIL

1 Avr

Combattant des mers, en colère j’acquiers
L’aura d’exocets en guerre sanguinaire,
Exsangue de raison en guise d’oraison.
Je me prépare à mourir et je vous salue Marie.
J’allumerai mon ire à l’orée des désirs,
J’explosrerai en martyr les océans limbiques,
Combat syllogique qu’en sens il se perd, dure,
S’évanouit et rejaillit en vie.

Mères, vous pardonnerez mes rêves, me laisserez ma sève.
Et j’exaucerai les vairs, je dévoluerai les rhèmes,
Dévoilerais les anathèmes
Si vos aires endeuillées
In fine-t-expiaient
Les désastreux rouages qu’on appelle existence,
Qui nous pèsent, nous ravagent,
Et qu’engrangent nos terres,
Nous berçant d’illusions, de paradis amers,
Doucereux, superficiels et infiniment nécessaires.

Avē Vita morituri te salutant.
Et les cataclysmiques cycles en catachrèses nous catalysent,
Ad vitam æternam.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :